Pourquoi installer Portes Coulissantes Cintrées?

Les Portes Coulissantes Cintrées ont tous les avantages d’une porte coulissante ainsi que l’esthétique d’une porte tournante. Ils offrent largeur passage libre et système anti-panique ainsi que la possibilité de les intégrer dans des façades avec des courbures.

Les Portes Cintrées peuvent devenir un outil très utile pour les architectes lors de la conception de façades circulaires. Ce type de solution produit une entrée élégante, car elle s’adapte à la forme souhaitée, offrant la même largeur de passage libre qu’une porte coulissante droite et garantissant la fluidité des utilisateurs dans les heures où l’afflux est important.

Ces portes cintrées intègrent parfaitement à l’architecture du bâtiment. Ils peuvent également gagner de la place devant les portes battantes (manuelles ou automatiques) et, grâce à des fermetures de nuit, la sécurité de l’installation est garantie grâce à des serrures électromagnétiques.

Son principal avantage sur les portes tournantes est qu’elles permettent leur installation dans des espaces plus petits, tout en maintenant l’esthétique qui fournirait grâce à son vitrage bombé. De plus, ils sont facilement programmables et la protection des utilisateurs est garantie grâce aux capteurs de sécurité.

Une autre solution efficace pour améliorer l’efficacité énergétique est l’installation dans des brise-vent à panneaux latéraux fixes ainsi qu’une autre porte coulissante automatique, droite ou cintré. De cette façon, nous assurons la climatisation à l’intérieur du bâtiment et évitons les pertes de température dues aux échanges d’air.

Les Portes Coulissantes Cintrées Circular System ont une large gamme de matériaux et de finitions (acier inoxydable ou laquage, aluminium, cuivre, bronze, …), dessins et modèles ajustés de projet architectural. Multiples configurations (simples, doubles, avec ou convexes courbures) concaves, et la possibilité d’intégration des rideaux d’air pour air conditionné, la transforment en la meilleure solution sur le marché.